Parc d’innovation #2

Amiens Cluster, l’incubateur qui donne vie aux entreprises innovantes !

Les parcs d’innovation sont des structures d’accueil thématique dédiées à la création, au développement et à l’implantation d’activités innovantes et d’industries d’avenir. Ce sont des lieux de rencontre entre la recherche et l’innovation au service du développement des entreprises de hautes technologies. Ils attirent et inspirent des initiatives originales offrant de nouvelles approches. Le territoire dispose de 14 sites d’excellence, labellisés par la Région ”parcs d’innovation Hauts-de-France”. Ils sont localisés à proximité de campus universitaires, d’écoles, de centres de ressources et d’entreprises du même secteur et spécialisés dans des thématiques et des secteurs spécifiques. Ces parcs offrent des services mutualisés (accueil, hébergement, mentoring, formations, animation et promotion) pour l’accompagnement de projets d’innovation ayant pour vocation le développement d’entreprises innovantes, le transfert de technologies et le développement de R&D au bénéfice d’entreprises régionales.

ZOOM SUR AMIENS CLUSTER

Le Parc d’innovation Amiens Cluster a été créée officiellement en avril 2017. Il soutient les enjeux technologiques et sociétaux à travers 2 domaines de spécialisation : la e-santé et l’autonomie énergétique. Nous avons eu la chance de rencontrer son manager, Jean-Denis BLANC.

Jean-Denis-Blanc-amiens-clusterComment on devient start-up manager ?

Psychologue clinicien de formation, diplômé d’un master Entrepreneuriat et projets innovants je suis un entrepreneur dans l’âme. J’ai tout au long de mon parcours créé et cofondé des entreprises et des associations. Ces expériences entrepreneuriales m’ont donné l’opportunité de prendre la direction de l’incubateur/accélérateur d’Amiens Cluster en 2019.

A quoi ressemble votre parcours d’incubation/accélération ?

Nous avons développé un programme d’incubation sur 12 mois qui s’adresse plutôt à des projets qualifiés de Deeptech issus de la valorisation de la recherche, principalement dans les secteurs de la santé et de l’énergie. Nous avons également un programme d’accélération sur un format deux fois 4 mois dédié aux entreprises innovantes en croissance qui nous permet d’intervenir sur des problématiques très spécifiques comme la levée de fond, les barrières technologiques ou encore les questions liées à la diversification de gamme ou de produits.

Qu’est-ce qui fait, selon toi, la spécificité de votre accompagnement?

La spécificité et la nature de notre accompagnement sont fortement liées aux types de profils de nos porteurs qui sont très souvent des experts, des techniciens ou encore des chercheurs à qui il manque la culture entrepreneuriale. L’ambition de notre programme de formation interne et de mentorat est de les acculturer et leur permettre d’accéder aux enjeux d’être un futur chef d’entreprise. Les mentors mobilisés sont sélectionnés selon les problématiques ou les besoins des porteurs durant les différentes phases de développement du projet. Cela leur permet de se confronter à différents experts selon leur besoin  et de trouver de la constance dans les réponses apportées.

Comment sélectionnez-vous les projets ?

Nous avons une vingtaine de projets par an accompagnés par notre incubateur/accélérateur. C’est l’écosystème qui nous recommande directement les porteurs. Nous en sélectionnons environ 15 à 20%. Sans sélection il n’y a pas de valeur à notre programme d’accompagnement. Au-delà d’être éligible à l’incubation dans un parc d’innovation, il est indispensable que le projet soit suffisamment mature et que le porteur ait dépassé la phase d’idéation en ayant défini précisément sa problématique, sa proposition de valeur, son marché, sa cible ou encore son plan de développement.

C’est quoi un bon start-up manager?

Au-delà d’avoir des compétences techniques et une expertise sectorielle pour être crédible vis-à-vis de nos porteurs, il est essentiel d’avoir une aptitude à  manager de l’être humain, pour encadrer, accompagner et  aider à la prise de décision des entrepreneurs. Nous devons les aider à comprendre, à appréhender et parfois à accepter émotionnellement les différents enjeux de leur activité afin qu’ils prennent les bonnes décisions pour leur projet et pour eux. On ne peut pas avoir une idée et penser que l’écosystème ou le start-up manager peut transformer chaque projet en une “boite”. La démarche entrepreneuriale est exigeante, il y’a beaucoup d’appelés mais très peu d’élus. C’est une démarche dure, éprouvante émotionnellement et intellectuellement.

Quels sont les liens qui unissent Amiens Cluster et HDFID et vos projets d’avenir ?

Pour moi le rôle principal de HDFID est d’animer l’écosystème en créant, en alimentant  et en amplifiant les synergies entre les Parcs d’innovations labellisés. Il est important de cultiver entre nous une relation de bonne intelligence et de création de valeur en traitant ensemble nos problématiques et en mutualisant nos solutions. Avec moins de 1% de doctorant entrepreneur dans les Hauts-de-France nous avons un des plus faible taux national. Un de nos enjeux majeur est d’amplifier et d’améliorer la sensibilisation entrepreneuriale auprès des établissements de l’ enseignement supérieur  et principalement auprès des doctorants afin qu’ils portent et transforment leur projet de recherche en véritable projet d’entreprise.

Quatorze parcs sont labellisés en Hauts-de-France

  • AGTECH, Willems pour les projets d’innovation dans l’agriculture.
  • TRANSALLEY, dans le Valenciennois , dédié aux transports et à la mobilité.
  • AMIENS CLUSTER, sur les thématiques de l’e-santé, des nouveaux usages numériques, du stockage et de l’autonomie énergétique.
  • PARC D’INNOVATION DE L’ARTOIS, à Lens, Béthune et Hénin-Carvin, dédié à l’éco-transition.
  • BLANCHEMAILLE by Euratechnologies, à Roubaix , dédié au commerce digital.
  • I TERRA Beauvais, dédié à l’innovation agricole et la bioéconomie.
  • EURASANTE, au cœur du campus du CHU de Lille, dans le domaine de la Santé (Biotech / Medtech / Santé Numérique / Nutrition / Handitech / Sport-Santé / Biotech Industrielle / Cosmétique)
  • EURALIMENTAIRE, situé à proximité du MIN (marché d’intérêt national) de Lomme (59), spécialisé dans le domaine de la filière alimentaire (produits, logistique).
  • EURATECHNOLOGIES, basé à Lille, sur l’innovation numérique (internet des objets, réalité augmentée, smart city
  • RIVES CREATIVES DE L’ESCAUT (Serre numérique), dans le Valenciennois, dédié à la filière images et l’experience economy (réalité virtuelle, interactivité, serious game, création numérique, cinéma d’animation, jeu vidéo, design industriel).
  • PLAINE IMAGES, à Roubaix-Tourcoing, sur la thématique des industries créatives : audiovisuel, jeu, réalité augmentée et réalité virtuelle, design (serious game/e-learning, animation, marketing digital, événementiel…) et des technologies qui les complètent.
  • EURATECHNOLOGIE Saint-Quentin, autour de la robotique.
  • I TERRA Compiègne, tourné vers l’innovation agricole et la bioéconomie.
  • EURAMATERIALS, Tourcoing dédié à l a transformation des matériaux.

Retrouvez plus d’informations sur le site dAmiens Cluster

Un article de David COASNE – Chargé de mission entrepreneuriat et innovation
Service Réseaux & Développement – HDFID
Tél. : +33 (0)7 78 64 17 70  – dcoasne@hautsdefrance-id.fr

© Photos : Amiens Cluster

Partage

Partager cet article !