L'humain au cœur de la performance des entreprises, par Sylvia Dominiak

Dans un contexte industriel en pleine mutation, le déploiement de l’industrie 4.0 favorise l’apparition de profils spécifiques. L’industrie, hissée au rang de premier employeur de la région Hauts-de-France a encore un bel avenir devant elle malgré la pénurie de main d’œuvre qui s’y fait actuellement ressentir. D’après une récente étude menée par Pôle Emploi sur les besoins des entreprises de la région, pas moins de 204 000 projets de recrutement seraient à prévoir pour l’année à venir. À ce propos Sylvia Dominiak, chargée d’affaires chez Hauts-de-France Innovation Développement, nous présente un des accompagnements possibles pour répondre aux besoins d’embauche !  

Vous créez une nouvelle activité, une nouvelle fonction ou restructurez votre entreprise ? Hauts-de-France Innovation Développement vous aide à intégrer le bon profil.

Sylvia Dominiak (gauche) et Lucie Haquette (droite) présentent l’agence au Salon Business Power 2018.

Quel est le rôle de l’agence sur les problématiques liées au recrutement et comment pouvons-nous y répondre ?

Très régulièrement la problématique du manque de main d’œuvre est soulevée lors de nos accompagnements en entreprise. Il ressort deux types de problématiques d’emploi.

Parcours professionnel : Titulaire d’un Certificat d’Etudes Supérieur Après Master (CESAM) dans le Développement de Projets Innovants à l’IAE de Lille, Sylvia a commencé sa carrière professionnelle dans la grande distribution en tant que chef de rayon et chef de file. Rapidement, elle se dirige vers le monde de l’accompagnement en intégrant successivement l’Adie (Association aux Droits à l’Initiative Économique), Autonomie & Solidarité, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Nord puis le réseau des Ruches d’entreprise du Nord.

Aujourd’hui chargée d’affaires chez Hauts-de-France Innovation Développement, Sylvia accompagne les entreprises en fonction de leurs problématiques dans le but d’assurer leur développement et leur performance et participe au rayonnement de l’agence sur son territoire de prédilection, le Grand-Hainaut et la Thiérache.

Territoire : Cambrésis, Valenciennes, Sambre-Avesnois, le Douaisis et la Thiérache.

Date d’arrivée à l’agence : juillet 2018.

#EnFaveurDeLEmploi #ActivatriceDeRéseaux

Le manque de personnel sur des métiers en tension

L’humain constitue un maillon indispensable de la chaîne de valeur de l’entreprise. Quand le dirigeant développe son activité, il peut moderniser son outil de travail avec de la robotisation mais il doit également monter en compétence son personnel et embaucher pour faire face à son accroissement d’activité

Par exemple, nous accompagnons via un Factory 4.0 Métal Technologies Manufacturing (MTM) dans le but d’accroître leur cadencement. MTM doit en effet passer sa production d’une voiture tous les 5 jours et une voiture tous les 1,5 jours. Pour cela les dirigeants ont dû reconsidérer l’organisation et envisager l’embauche de pas moins de 70 personnes à terme. Or, en tant qu’homme-orchestre, il devient très compliqué pour le chef d’entreprise de sélectionner l’ensemble des profils. Sur 100 CV retenus, 20 personnes ont pu recevoir une proposition de formation et seulement 10 l’ont acceptée. Face au temps que cela représente et aux résultats, cela devient une réelle problématique !

Notre rôle peut être de mettre en relation l’entreprise avec les acteurs locaux de l’emploi et de la formation, ainsi que des dispositifs de la Région et de la DIRECCTE pour accompagner en « sur-mesure » les recrutements.

La difficulté de trouver du personnel pour structurer un développement, créer une nouvelle fonction

À côté des solutions cités ci-dessus, nous proposons aux entreprises des solutions opérationnelles pour ce type de profil via le dispositif ARDAN : Action Régionale pour le Développement d’Activités Nouvelles. Ce dispositif a la particularité de mettre en relation l’ensemble des acteurs de l’emploi dont l’APEC et les entreprises qui recrutent.

 Quels sont les critères pour bénéficier de l’accompagnement ARDAN ?

Les entreprises accompagnées dans le cadre d’ARDAN doivent créer une nouvelle activité : soit par la création d’une nouvelle fonction, d’un nouveau secteur d’activité, d’un nouveau service, d’une nouvelle structuration…le “n” de “nouveau” est primordial !

Nous avons l’exemple de 2IVAL Integrations Industrielles Valenciennoises qui a fait le pari d’intégrer un profil d’assistante de direction pendant 4 mois (minimum rendu possible par ARDAN) pour structurer le service administratif de l’entreprise. Les résultats sont très satisfaisants pour l’heure. En internalisant certaines tâches, l’entreprise réalise une économie d’échelle sans précédent qui lui permettra non pas d’embaucher un profil mais deux : le profil en question et l’intérimaire en charge des Ressources Humaines.

Dans la même veine, nous accompagnons Pleurette dans son développement avec l’intégration d’un commercial dans le but de développer un nouveau marché qu’est la GMS pour les produits dérivés à base de champignons.

Quand j’échange avec un dirigeant sur un projet de développement, le plus important est de le laisser s’exprimer pour comprendre là où il a besoin d’un coup de pouce en terme d’accompagnement que ce soit sur un aspect RH, organisationnel, de performance industrielle, de financement ou autre. Il y a toujours moyen d’aider une entreprise que ce soit en interne ou via le réseau. C’est la raison pour laquelle j’attache un profond intérêt à connaître l’écosystème de mon territoire et aller à la rencontre des différents interlocuteurs !

Comment se déroule un accompagnement ARDAN ? 

Il se décompose en 3 étapes.

Tout d’abord, nous avons l’étape de la demande en ligne via la plateforme. Concrètement, les entrepreneurs (PME) constituent un dossier pour, à terme, embaucher le profil qu’ils recherchent en CDI ou CDD. Toujours en ligne, Ils choisissent l’expert- projet qui les accompagnera tout au long du projet ARDAN. En tant qu’expert-projet, je les accompagne à compléter le dossier, à écrire la fiche de poste et si besoin – s’ils ne connaissent pas encore la personne à recruter – à trouver la perle rare pour réaliser la mission ARDAN. Après audit, le dossier est instruit par l’expert-projet qui l’envoie à ARDAN pour passage en comité d’agrément.

Ensuite et après obtention de l’agrément, si l’entreprise n’a pas encore trouvé le candidat idéal, nous diffusons l’annonce à tout l’écosystème d’où l’importance du dispositif à rassembler l’ensemble des acteurs de l’emploi. Puis vient la phase de sélection et d’intégration du profil au sein de l’entreprise durant une période de 6 mois (pouvant être réduite à 4 mois minimum). Une convention de stage quadri-parties est signée pour bien établir les droits et devoirs de chacun des intervenants.

Enfin, il y a le suivi de la convention. Cette période de 6 mois est ponctuée de bilans réguliers à 2, 4 et 6 mois pour garantir le bon déroulement de la mission et la réalisation des objectifs. Le candidat doit, pendant ce laps de temps, suivre 2 formations sur les thèmes de la gestion de projet et du management de compétences et peut passer la certification niveau bac+2 « gestionnaire de la TPE » proposée par le CNAM. Après 6 mois passés en entreprise, le candidat soutient son travail devant un jury et obtient son diplôme.

Cet accompagnement permet non seulement à l’entreprise de s’assurer que le candidat lui convient – et vice-versa, mais aussi de temporiser les coûts liés à une embauche. Le candidat n’est pas intégré aux effectifs de l’entreprise pendant les 6 mois mais mis à disposition par ARDAN par une convention de stage. Quant à sa rémunération, elle est prise en charge par Pole Emploi avec un complément ARDAN si nécessaire. Pour l’entreprise, le coût revient à 50% du brut.

Comment trouver la perle rare à embaucher ?

Malheureusement, nous n’avons pas de recette miracle. Deux cas de figure peuvent se présenter, soit l’entreprise connaît d’ores et déjà le candidat ou soit elle demande au réseau de partenaires ARDAN de l’aider dans ses recherches. Un seul critère demeure essentiel : l’inscription du candidat à Pôle Emploi et une indemnisation couvrant la période des 6 mois de stage. Dès lors, tous les moyens sont bons pour trouver la perle rare : réseau de chacun, réseaux sociaux, bouche à oreille,…

Au quotidien, qu’est-ce qui te rend la plus fière ?

Être un maillon – petit ou grand – de la réussite d’une entreprise ! Depuis 25 ans que j’accompagne les entreprises en création ou développement, aider un dirigeant que ce soit dans son positionnement stratégique, marché, dans sa recherche de financement, de recrutement, dans sa performance industrielle ou tout simplement comme effet miroir est ce qui me fait vibrer et avancer dans mes missions.

Le territoire du Grand Hainaut est très dynamique et riche d’acteurs tous enclin à participer au développement économique du territoire. En ce qui concerne ARDAN , depuis mon arrivée à l’agence, nous avons pu initier 8 accompagnements ARDAN dont la plupart sont en cours. Un seul est pour l’heure finalisé et c’est une véritable réussite puisque l’entreprise en question, EUROBAUT, a pu embaucher 3 nouveaux profils grâce au dispositif.

Ton conseil aux dirigeants …

Surtout ne pas rester seul, participer à des clubs d’entreprises, à des réunions collectives pour pouvoir sortir la tête du guidon. Il faut à tout prix éviter de s’isoler ! Les entreprises peuvent même avoir recours au parrainage. De telles initiatives sont proposées par le réseau Alizé ou Autonomie & Solidarité et bien d’autres : ils permettent aux entrepreneurs de s’entretenir trimestriellement avec d’autres professionnels afin de mettre en avant leurs avancées et faciliter la prise de recul. Aujourd’hui, le chef d’entreprise doit savoir tout faire, c’est la raison pour laquelle il me semble primordial qu’il échange régulièrement sur ses pratiques et sache s’entourer des bonnes personnes. Les clubs d’entreprises peuvent alors apporter une solution et une approche variée selon les affinités du dirigeant : axée RH/management avec Germe, ou le centre des jeunes dirigeants CJD ou axée business avec BNI ou HBC, ou encore axée territoire avec des clubs de zone industrielle. Beaucoup d’autres existent et méritent d’être connus. Le territoire regorge de belles opportunités !

Aujourd’hui, comment une entreprise peut-elle contacter l’agence pour être accompagnée  ? 

Soit par téléphone au (+33) 03 74 09 07 07, soit par le formulaire.

© Photo by Clem Onojeghuo on Unsplash.

Pin It on Pinterest

Shares
X