Le LABORATOIRE IKI, le colibri qui soutient l’effort collectif

TPE, Houplines (59) – Le LABORATOIRE IKI conçoit, fabrique et commercialise des cosmétiques grand-public en magasins bio, en pharmacies et en ligne. Face à la situation actuelle, l’entreprise a souhaité soutenir l’effort collectif en produisant des consommables à destination des structures dans le besoin et a, par la même occasion prouver que quelque soit l’envergure de l’entreprise, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice… Entretien avec Valérie BLARD-MORRISSEY, Gérante du LABORATOIRE IKI.

En quoi la crise a-t-elle impactée votre activité ? Comment avez-vous réagi ?

Un de nos fournisseurs en provenance de Chine devait nous expédier des emballages après le Nouvel An chinois, mais au fil des semaines la date d’expédition s’éloignait. Fin février il nous a annoncés que les produits ne pouvaient être expédiés avant la mi-avril. Cependant, nous devions remettre cette commande à notre client le 5 mai, soit un délai impossible à tenir.

Dans l’urgence, j’ai cherché un autre fournisseur, en Europe cette fois-ci. Les prix passaient du simple au double… nous n’avions pas le choix et avons passé commande. Notre marge a été grandement rognée mais la commande client a pu être honorée.
En parallèle, nous devions signer un contrat avec des clients asiatiques début mars. Cette signature a été repoussée sine die par le distributeur, nous n’avions aucune visibilité sur le marché, avec un manque de chiffre d’affaires à la clé.

Par conséquent, j’ai dû mettre mon personnel en chômage partiel car dans les deux cas – côté fournisseur et côté client, la société avait durement été touchée.

Parallèlement, nous avons dû repenser notre organisation pour produire du gel hydroalcoolique. D’ici fin mai, nous aurons produit environ 1,5 tonnes de consommables pour répondre à l’arrêté dérogatoire du gouvernement. Nous avons offert des flacons aux structures hospitalières et nous commercialisons le reste à des entreprises ou des administrations. Le besoin en produits hydroalcooliques est immense, tout comme celui en masques. Les demandeurs peinent à s’approvisionner en gel et accueillent notre offre comme une aide inattendue et bienvenue.

Aujourd’hui et au vu de votre capacité à faire face aux imprévus, envisagez-vous d’innover pour maximiser votre agilité ?

L’avantage d’une petite structure est effectivement sa souplesse d’organisation, sa rapidité de prise de décision et de mise en oeuvre. L’entreprise est déjà agile, mais nous pouvons toujours l’être plus. Donc oui, il faudra innover dans les prochains mois avec des lancements de produits, des reformulations, des changements de design, etc…

Le point fort du LABORATOIRE IKI et des petites entreprises ? Elles peuvent aller là où les grandes ne veulent pas aller.

Photo by Bill Oxford on Unsplash

Partage

Partager cet article !