GoMyPartner mesure les préjudices économiques pour les associations sportives

TPE, Lens-Liévin (62) – Lancée en 2018, GoMyPartner démocratise la pratique du sport et dynamise l’économie locale.

Compte tenu du contexte actuel, ce domaine a été et sera impacté comme beaucoup d’autres que ce soit au niveau des clubs sportifs amateurs ou des commerces. Afin d’épauler les collectivités qui le souhaitent et leurs élus locaux, GoMyPartner a décidé de mettre à disposition ses outils, expériences et compétences afin de contribuer à relancer cette économie.

Qu’est-ce que GoMyPartner ? A qui est d’ordinaire destinée votre solution ?

GoMyPartner, c’est avant tout une innovation au service du commerce local et du monde sportif amateur. Elle a pour but de développer l’accessibilité de la pratique sportive grâce aux achats quotidiens des adhérents. Pour cela, il suffit aux adhérents d’effectuer leurs achats parmi le réseau de commerces partenaires pour cagnotter des euros qui leur permettront de financer leurs dépenses ou celles de leurs enfants liées aux activités sportives (cotisations, équipements ou autres projets sportifs). Côté commerçant, cette innovation de service permet d’attirer une nouvelle clientèle et surtout, de la fidéliser.

Le sport est un élément régulateur dans nos territoires, de par ses apports éducatifs, sanitaires et sociaux.

Adam Laurent

Co-fondateur et Directeur Général.

Aujourd’hui, la plateforme GoMyPartner réunit plus de 150 enseignes partenaires – de toutes tailles, 400 clubs sportifs et plus de 10 000 utilisateurs. Nous comptabilisons d’ores et déjà 1,5 million d’euros d’achats solidaires. De nouveaux accords viennent d’être signés avec près de 1500 commerces partout en France et feront l’objet d’une communication dès juin prochain.

Comment pourrions-nous limiter l’impact négatif de cette crise sur le monde associatif ?

Beaucoup d’articles sont parus ces derniers temps et évoquent l’impact économique négatif de l’arrêt du sport amateur sur notre territoire. De nombreuses questions en découlent, notamment les ressources qui devront être allouées pour relancer cette économie. Aujourd’hui, rien n’est encore évalué dans chaque territoire et c’est ce que nous proposons de faire en collaboration avec les élus locaux. Nous souhaitons apporter notre soutien aux collectivités des Hauts-de-France. Comment ? Grâce à une étude, retranscrite sous forme de bilan pour mesurer de façon précise l’impact de cette crise dans chaque collectivité. L’objectif est de pouvoir ensuite proposer des solutions concrètes avec les élus locaux, pour soutenir le mouvement sportif associatif, mais également les commerçants locaux. Dans cette initiative, nous sommes quant à nous soutenus par le Comité régional Olympique et sportif des Hauts-de-France et plusieurs collectivités.

Comment pouvez-vous aider les collectivités à mesurer l’impact économique qu’aura cette pandémie ?

En tant qu’entreprise à mission d’intérêt collectif, nous avons conscience d’avoir notre rôle à jouer aux côtés des élus locaux dans cette relance. Nous souhaitons participer à façonner une société plus durable, solidaire et responsable.

L’enquête est principalement diffusée par les collectivités et s’adresse aux dirigeants d’association sportive. Un premier bilan sera retranscrit aux collectivités puis relayé auprès des participants.

L’objectif sera d’en ressortir une analyse plus précise du besoin des clubs afin de pouvoir proposer des outils qui contribueront à aider le monde du sport amateur dans nos villes. 

Adam Laurent

Co-fondateur et Directeur Général.

Vous êtes une association sportive ou une agglomération ? Vous souhaitez participer  ou relayer cette étude ? Rien de plus simple…. répondez à l’enquête ICI !

Partage

Partager cet article !