EMS optimise sa nouvelle usine

PME, Achiet-le-Grand (62)

Depuis bientôt 40 ans, EMS exerce son savoir-faire dans la conception et la fabrication de cabines. Déménagée depuis 2 ans, l’entreprise souhaite optimiser les installations de son nouveau bâtiment et les flux qui y sont associés. Grâce à l’agence Hauts-de-France Innovation Développement, EMS a pu bénéficier d’un accompagnement pour améliorer sa productivité.

La flexibilité et la réactivité d’une entreprise à taille humaine

Basée près de Bapaume, l’entreprise compte aujourd’hui 16 collaborateurs. Forte d’une notoriété de quelques dizaines d’années, EMS s’est forgée une place sur le marché en diversifiant sa clientèle afin d’équilibrer sa production. Aujourd’hui, EMS fabrique aussi bien des cabines pour engins agricoles, d’espaces verts, de manutention ferroviaire, portuaire,… mais également des engins spéciaux.

Choisir EMS c’est choisir un partenaire de confiance, entièrement dévoué à la satisfaction de ses clients, à la qualité du produit et au respect de ses engagements – Paul Brunbrouck, dirigeant d’EMS

Une large gamme de produits standards ou sur-mesure

 

EMS produit en moyenne 250 cabines à l’année dont la production varie entre 50 et 250 heures de travail. Ces dernières peuvent être standards ou sur-mesure car l’entreprise dispose d’un bureau d’études depuis 5 ans. Les dessinateurs peuvent ainsi concevoir intégralement la cabine en fonction du plan 3D de l’engin roulant auquel elle sera associée et du cahier des charges qui leur est fourni. Ensuite intervient l’étape de validation du plan, celle du prototypage et enfin la production de la petite ou moyenne série.

Quand les clients viennent chez nous, ils choisissent l’une des rares sociétés à pouvoir sortir 5 ou 10 cabines.

Un manque de place et de stockage

La nouvelle usine aux allures d’open-space ne répondait pas aux attentes de Paul Brunbrouck, le directeur de la société. Les productions et l’ordre dans lequel elles étaient réalisées favorisaient le stockage de nombreux en-cours. Alors face à ce constat, l’entrepreneur décide de bénéficier d’un diagnostic de ses process.

Mandatée par la Région, l’agence Hauts-de-France Innovation Développement est venue me présenter les aides et accompagnements destinés aux PME du territoire. Pour pallier au manque de moyens et de temps actuels, nous avons accepté l’accompagnement nous permettant d’analyser les flux de la société.

Le dirigeant de l’entreprise a pu choisir le consultant auquel il souhaitait avoir recours parmi ceux référencés sur la problématique et a opté pour le cabinet de conseil OGIP Organisation.

La rationalisation des flux et des process

Grâce à l’accompagnement dispensé, EMS a pu identifier les axes d’amélioration et répondre aux questions posées sur l’organisation des postes de travail, les procédures les plus pertinentes à mettre en place et l’optimisation du cheminement dans l’atelier regroupant la chaudronnerie, la peinture et la finition …

Ces derniers mois, l’entreprise adopte une nouvelle organisation comme le traçage de repères au sol, un nouveau positionnement des cabines, des emplacements réservés aux séries régulières, la création de rangées permettant d’ordonner chaque commande à la bonne place, le coaching des managers …

Aujourd’hui, on a réussi à optimiser le flux de l’atelier et à l’organiser. Notre consultant a dû rencontrer énormément de monde pour comprendre le fonctionnement de l’entreprise. La pratique intervient maintenant. Nous nous sommes notamment appuyés sur les postes de travail qui tournent en permanence et avons fluidifié cette production pour intégrer les commandes unitaires ou de petites séries.

Afin de restituer l’analyse et les préconisations, OGIP Organisation présentera très prochainement les actions mises en place, leurs bénéfices et leurs perspectives d’évolution auprès de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.  

Ceci étant, EMS entend bien continuer sur sa lancée. Dans cette optique, l’entreprise envisage de recruter une personne en charge des approvisionnements, d’augmenter ses standards de qualité, de décomposer certaines tâches et qui sait, aller plus loin dans son évolution vers l’industrie 4.0 en intégrant plus d’automatismes.

© Photos by EMS

Pin It on Pinterest

Shares
X