Bravo à toutes les entreprises régionales !

Face au coronavirus, les entreprises régionales ont fait preuve d’une formidable capacité d’innovation, de créativité et de générosité ! Chacun a non seulement pris ses responsabilités par rapport à ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs… mais a en plus su déployer un immense élan de solidarité et une capacité d’adaptation hors normes !

Nous vous présentons dans cet article quelques exemples inspirants d’entreprises qui font évoluer leur outil de production, qui s’associent à d’autres pour produire et livrer les produits sous tension, qui font preuve de créativité, d’agilité, travaillent en mode collaboratif ou réinterrogent leur business model pour résister à la crise. Bravo pour toutes ces initiatives et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné.

Dans un contexte de crise inédit, les entreprises sont la « 2è ligne » tout de suite après les soignants selon Emmanuel MACRON. Déstabilisées dans leur organisation du travail et dans leur production, elles subissent un impact très fort sur leur activité. Malgré cela, des dirigeants d’entreprises de toute taille, et leurs salariés font preuve d’une solidarité incroyable, d’agilité… et de créativité.

Réorientation de l’outil de production

Dès la première semaine de confinement, HDFID a relayé au côté de l’Etat (DIRECCTE), la Région Hauts-de-France, les chambres consulaires, les pôles de compétitivité et l’ensemble des acteurs du développement économique régional un appel pour identifier les entreprises en capacité de fournir des gels hydroalcooliques, masques et respirateurs. Les entreprises régionales ont été nombreuses à se manifester.

Des industriels du textile, des cosmétiques, de la chimie, ou de l’agroalimentaire ont réorienté leur outil et ont mis entre parenthèses leurs productions habituelles pour fabriquer d’autres produits.  Il y a de grands groupes comme Tereos le géant sucrier, ou l’usine Givenchy à Beauvais (propriété du groupe de luxe LVMH), ou encore Roquette qui contribuent à la production de gel hydroalcoolique, mais aussi de plus petites entreprises comme la société PROMER à Villeneuve d’Ascq initialement spécialisée dans les détergents.

Nous en avons accompagné certaines sur le volet de la performance industrielle ou de l’innovation. Novatex, par exemple, lauréat des Trophées de l’innovation en 2019, a mis son expertise au service de la production de masques, comme Tradilinge à Roubaix ou encore Lemahieu. Cette dernière a collaboré avec Euramaterials et l’association Clubtex – qui ont travaillé sur le sourcing des matières premières, pour répondre au cahier des charges défini par le CHU de Lille.

A noter : le CHU a décidé de le mettre à disposition afin que cette initiative locale puisse être reproduite partout en France. Pour obtenir le cahier des charges, il suffit de télécharger l’acte d’engagement disponible sur le site www.des-masques-en-nord.fr.

Un bel exemple de partage désintéressé quand on sait que l’un des obstacles à la réorientation d’un outil de production est… savoir quoi produire ! D’autres exemples « d’open source » ou de partage de la valeur ajoutée suivent…

Logistique et formation : 2 piliers au service des reconversions industrielles

Ces reconversions industrielles posent des questions logistiques, de formation, d’approvisionnement en certaines pièces…. Là encore des acteurs régionaux ont répondu présents !

Des sociétés comme DIPIX SYSTEMS, spécialisée dans la réalité augmentée ont ainsi proposé des solutions pour former le personnel réquisitionné, qui doit se former à distance à la prise en main des nouveaux matériels médicaux. Ils peuvent également intervenir pour accompagner les reconversions industrielles et faciliter le travail collaboratif autour des jumeaux numériques.

Certains mettent à disposition des matières premières, des infrastructures de stockage et de distribution comme Dupont Beaudeux basée à Annoeullin, Subrenat, LMC et Tous Ergo pour les masques en tissus.

D’autres acteurs se sont regroupés pour proposer ensemble des solutions : Le pôle Euralogistic (CCIR Hauts-de-France), dédié à la logistique et à la supply chain, avec l’aide de Plastium pour le volet plasturgie, et de l’IUMM pour les aspects mécaniques, accompagnent en ingénierie deux industriels, Iplast et Kepra, et le logisticien Bray/Deltalog, pour industrialiser en région Hauts-de-France le Kit Respire inventé et déposé par Femso Industrie, entreprise d’Occitanie. Il s’agit de produire, au plus tôt et à grande échelle, une protection faciale normée qui se fixe sur une simple casquette ou un casque.

Fabrication additive, créativité, travail collaboratif

Encore fallait-il y penser… Vous avez certainement tous entendu parler du fameux masque DECATHLON détourné pour l’assistance respiratoire grâce à une pièce fabriquée en imprimante 3D. Contacté par les italiens, le groupe a tout de suite coopéré en mettant à disposition les plans du masque. Créativité et solidarité ont été à la base de cette innovation ! 

La fabrication additive permet en effet d’être extrêmement agile et le travail collaboratif joue pleinement son rôle… Dagoma, avec ses 300 machines et tout son réseau de makers, s’est ainsi mobilisé quelques jours avant le confinement  pour produire des masques. Ils étaient en relation avec Supply Group (tous basés à Euratechnologie) pour la logistique. Il y avait donc une solution pour produire, une solution pour livrer,… mais que fallait-il produire ? C’est là qu’un groupe facebook très actif entre en jeu. Une visière optimisée, simplifiée (pour produire plus vite avec moins) a en effet été élaborée grâce à cette communauté de 1500 makers de toute la France, et en particulier à un enseignant dessinateur industriel. Avec ce prototype, Dagoma a pu produire et expédier 20000 masques de protection par semaine.

Ils sont à prix coutant sur leur site. D’autres belles initiatives sont en route comme R3D, Cambrai Broderie à Beauvois en Cis (pièces en Y à adapter sur les masques DECATHLON), et bien sûr, tous les makers à travers la France qui impriment et livrent tous les jours des centaines de visières et autres pièces utiles !!

Autres exemples de travail collaboratif réussi sur les respirateurs : en une semaine, grâce à ses clients et à leurs réseaux, Claudie Damade, consultante du cabinet CvD CONSULTANT référencée par HDFID dans le programme régional Industrie du Futur, a constitué un groupe collaboratif et multidisciplinaire de plusieurs industriels et cabinets d’étude (AQLE et de SOMALEC, ALLIANSYS, Sté SUMA, BHP, LIIS, EFF INNOV, cabinet ELBIO). 3 pistes sont ainsi explorées :

  1. Construire des kits de mutualisation des respirateurs existants, permettant d’utiliser un même respirateur pour plusieurs patients simultanément
  2. Dupliquer la production d’un respirateur issu d’un constructeur agréé, afin d’augmenter rapidement les volumes disponibles pour les équipes médicales.
  3. Concevoir ou valider la conception d’un respirateur d’urgence très simple.

 « La production de respirateurs nous a semblé être la plus urgente, toutefois notre groupe est prêt à s’investir dans la conception, l’industrialisation et la fabrication de tout équipement simple ou complexe, de nature à sauver des vies dans le cadre de cette crise sanitaire. » 

Claudie Damade

Le changement de business model

La crise l’a rappelé cruellement, il faut savoir faire évoluer ses activités, les adapter, en changer ou en inventer. Que faire quand son environnement est bouleversé ?

Pour ne pas s’effondrer avec leurs marchés, des PME se réinventent. Quand on n’a plus de lieu de vente, il faut imaginer des “drive” ou des solutions de livraison à domicile. Ceux qui faisaient des livraisons de repas sur le lieu de travail comme dejbox ou des grossistes qui livrent normalement des restaurants s’interrogent et imaginent d’autres services et produits.

Des plateformes comme Bip Bop, positionnée sur la mise en relation de personne isolée avec des aidants, ou BONJOUR COPAIN, qui propose à ceux allant chercher leur pain à la boulangerie d’en ramener aussi pour leurs voisins, trouvent aussi toute leur légitimité dans cette période de confinement et réfléchissent d’ores et déjà à une évolution de leurs services. NB : Frédéric Salomé, créateur BONJOUR COPAIN, propose l’utilisation gratuite de sa plateforme pendant la durée du confinement et cela pour toute la France !

Gageons que de toutes ces réflexions, certes réalisées sous la contrainte, sortiront les innovations de demain…

Ne restez pas seuls, nous pouvons vous aider !

Nous n’avons certainement pas cité l’ensemble des actions initiées par les entreprises régionales mais nous serons heureux de connaître tous les projets d’innovation que cette période si particulière a initié.
Et n’oubliez pas, sur tous ces sujets et bien d’autres, HDFID est là pour vous accompagner. N’hésitez pas à nous contacter : que vous soyez au stade de l’idée, que vous ayez besoin de vous structurer pour innover, d’accéder à des financements ou des ressources (technologiques, réseau…), nous sommes là pour accélérer vos projets d’innovation !

Une question ? Une demande ? 

Contactez Hauts-de-France Innovation Développement

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Hauts-de-France Innovation Développement (Agence Régionale de Développement et d’Innovation des hauts-de-France). Elles seront conservées dans notre base de données sécurisée, pour nous permettre de répondre à votre demande concernant les informations sur l’innovation en région Hauts-de-France : événements organisés en région, appels à projets, offre publique d’accompagnement, nouvelles aides publiques, témoignages… En fonction de leurs besoins respectifs, sont destinataires de tout ou partie des données que vous avez renseignées les personnels de HDFID, ses partenaires institutionnels et ses prestataires. Vous pouvez accéder et obtenir copie des données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire effacer. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits par simple demande par voie électronique : dpo@hautsdefrance-id.fr. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits : https://www.hautsdefrance-id.fr/donnees-personnelles-cookies/.

Abonnez-vous à la newsletter HDFID

Siège HDFID

135 boulevard Paul Painlevé 59000, Lille

Antenne Amiens

41 Avenue Paul Claudel

80480 DURY 

Antenne d'Etaples

Centre d’affaires OPALOPOLIS 

Parc d’Activité Opalopolis, Boulevard Edouard Lévêque

62630 ETAPLES 

Antenne de Senlis

CETIM

52 avenue Félix Louat
60300 SENLIS 

Antenne de Valenciennes

Maison des Entreprises Grand Hainaut

40 route d’Aulnoy
59300 VALENCIENNES