La séparation représente une étape importante et parfois douloureuse pour toutes les personnes qui y sont confrontées. Elle impacte également la famille, les amis, les collègues… De ce constat, les deux fondatrices Alice Théry et Sophia Tchicaya ont lancé en 2017 On se sépare.com (OSS), une agence qui propose une assistance à 360° pour optimiser l’ensemble des démarches liées à la séparation. Avec plus de 300 000 séparations par an en France, tous types de séparations confondus, l’enjeu est important.

Nous avons rencontré Alice et Sophia, qui nous expliquent le concept, les valeurs et les projets de développement de cette startup régionale innovante…

Un projet « Time to market »

 Avant la création de l’agence, Alice Théry était installée en Vendée et travaillait en tant que Wedding planner, autant dire qu’elle était l’interlocutrice privilégiée des couples ! C’est lorsqu’elle a décidé de revenir dans le Nord qu’elle a pu constater que plusieurs de ses amis s’étaient séparés, et que la plupart d’entre eux avait mal vécu cette rupture. « A mon retour sur Lille, j’ai repris des études en Management de l’innovation à l’IAE. J’ai notamment réalisé une étude sur le marché de la séparation. Et je me suis aperçue qu’il n’existait pas d’offre de services permettant de centraliser les démarches » explique Alice.

C’est dans ce contexte qu’elle envisage de créer On se sépare.com (OSS), et qu’elle rencontre Sophia Tchicaya, co-fondatrice. « Au bout de 9 mois passés ensemble à l’IAE de Lille, on s’est aperçues que l’on avait les mêmes valeurs humaines. On a finalement senti que l’on pouvait travailler ensemble », précise Sophia. La bienveillance, l’humanisme, la protection de la famille, et notamment celle des enfants, sont les valeurs défendues par l’agence On se Sépare.com.

L’offre de services a été créée en lean startup, en partant des besoins des clients. Pendant l’année qui a précédé la création, Alice et Sophia ont accompagné quelques proches confrontés à cette situation et ont pu identifier les besoins et ajuster leur offre. Les plus grandes difficultés identifiées étant la constitution des dossiers juridiques, la cohabitation ou encore la recherche d’un nouveau logement.

L’agence OSS permet ainsi d’orienter efficacement les personnes pour qu’elles sachent par où commencer, en respectant les choix des deux conjoints. Actuellement, aucune structure ne donne une ligne de marche. Chaque professionnel s’arrête à son propre champ de compétences, que ce soit le notaire, l’avocat, le comptable, le banquier, etc…

Tous ces ajustements dans l’offre de services leur ont permis de présenter une offre solide, avec une vraie équipe – projet. Le service personnalisé proposé par l’agence, notamment avec une assistante personnelle dédiée au couple, permet ainsi de rassurer et de prendre les décisions dans l’ordre grâce à un réseau de professionnels bien étoffé, sans être un gouffre financier pour les clients !

Une vraie innovation de service !

La force de l’agence On se sépare.com tient au réseau de partenaires, qui se compose de thérapeutes, de déménageurs, de conseillers en patrimoine, d’experts comptables, d’avocats, de notaires et la liste est loin d’être exhaustive… « Notre carnet d’adresse est bien étoffé, qui plus est, nous n’avons pas de relations commerciales avec nos partenaires. C’est dans notre ADN. Nous n’avons pas de rétro-commissions. Nos clients paient pour un service, et c’est notre unique source de revenus. La seule contrepartie demandée à nos partenaires va être dans l’efficacité avec deux mots d’ordre : l’excellence professionnelle et la réactivité ! » reprend Alice. Les clients peuvent ainsi choisir les professionnels qui vont les accompagner parmi le panel de profils.

Actuellement, On se sépare.com n’a pas de concurrent. L’agence est présente sur le territoire régional pour fluidifier l’ensemble des démarches. Les partenariats se sont construits au fil des dossiers. Un gros avantage que les fondatrices mettent en avant est le gain de temps pour les clients. Par exemple, « pour le partage des biens, notamment pour garder sa maison et financer ce qu’on appelle un rachat de soulte. La personne va devoir aller chez le notaire et enclencher les démarches. En faisant appel à nos services, nous allons mobiliser des courtiers qui vont mettre en concurrence différents organismes bancaires. Il nous faut environ une semaine pour vérifier la faisabilité financière de ce projet et ça change tout. Sans notre aide, les démarches peuvent prendre 2 à 3 mois de temps », affirme Sophia.

L’innovation tient aussi dans la mise à disposition d’une plateforme sécurisée en ligne, conçue spécialement pour simplifier le suivi, en centralisant tous les documents administratifs. Véritable avantage pour les clients, qui peuvent se libérer d’une charge administrative lourde car en moyenne, ils doivent constituer 3 à 4 fois le même dossier ! De plus, lorsque l’un des conjoints met en ligne une pièce justificative, l’autre n’a pas besoin de l’inclure en double sur son espace. C’est une solution clé en main, à la fois pour les clients mais aussi les professionnels, qui peuvent retrouver facilement les documents et avancer plus rapidement sur les dossiers. « On rationnalise les échanges avec certaines professions », détaille Alice.

De réels bénéfices pour les clients grâce à une offre disruptive 

 « Notre objectif est de préserver un maximum la communication dans les couples afin qu’ils puissent avancer dans l’équité et la conciliation ». Actuellement, la startup accompagne une trentaine de clients, avec une majorité de personnes âgées entre 35 et 45 ans.

La notion de couple est au cœur du projet. Il s’agit de responsabiliser chacun pour qu’il mesure les enjeux des décisions qui doivent être prises. La première étape avec l’agence est importante pour déceler les vrais besoins du couple et proposer une offre sur-mesure.

En moyenne, la prestation dure entre 6 semaines et 3 mois, mais tout dépend de la situation. Les deux fondatrices accompagnent les clients jusqu’à la signature de la convention de divorce et souvent au-delà sur des problématiques de relogement ou de mise à jour administrative. « Le plus important est de respecter le rythme de nos clients. Tous les membres de la famille doivent y trouver leur compte. En cela, notre offre a encore plus de sens pour les familles ! ».

Actuellement, On se sépare.com a un rayonnement régional. Et les deux entrepreneuses ont l’ambition de décliner le concept sur d’autres territoires en travaillant sur la qualité de l’accompagnement des clients. Avec le 2e taux de séparation en France, après la région parisienne, elles souhaitent transposer le modèle en région PACA, et à plus long terme en Ile-de-France. Autre perspective, développer de nouvelles offres de services sur des sujets moins clivants. D’ailleurs, elles ont récemment mis en ligne un autre site « onfaitlepoint.fr » pour les couples en crise, une offre de services qui s’adresse aux couples désireux de sortir d’une impasse, ensemble.

Pour en savoir plus : consultez le site de l’agence OSS

Pin It on Pinterest

Shares
X