Dans une région fortement tournée vers l’industrie et qui a su, au fil des années, créer des pôles d’attractivité innovants, l’industrie du futur apparait comme une thématique clé pour les années à venir. Les acteurs économiques et institutionnels se sont d’ailleurs pleinement emparés de la question de la modernisation de l’outil et des process industriels.

 

Pour Olivier Durteste, Directeur du Pôle d’excellence Mécanique Mécanov’, l’industrie du futur vise à améliorer le process industriel et les produits proposés par une entreprise en « intégrant les nouvelles technologies à disposition mais aussi en remettant l’homme au cœur du système ». Plus de 15 000 entreprises sont potentiellement concernées en Hauts-de-France. Un tissu industriel varié qui se compose majoritairement de PME (80 % des entreprises concernées ont 50 salariés ou moins) et représentant 60 000 emplois au service de l’aéronautique, de l’automobile, du ferroviaire, de l’agroalimentaire ou encore de la santé.

Le programme régional Industrie du futur

Afin de répondre aux grands enjeux de demain, la Région Hauts-de-France s’engage dans l’industrie du futur et finance un programme dédié, animé par le pôle d’excellence Mécanov’, avec le soutien de Nord France Innovation Développement (NFID). « Ce programme vise les PME de 10 à 250 salariés ayant recours à un procédé industriel » explique Lionel Buissières, Chef de projet Industrie du futur chez NFID.

Après un rendez-vous de cadrage avec le dirigeant, l’accompagnement démarre avec un diagnostic stratégique, financé à hauteur de 80 % par le Conseil régional. « Des consultants experts accompagnent les chefs d’entreprise dans leur stratégie pour améliorer leur produit ou leur façon de fabriquer […] Ce diagnostic peut si besoin être complété avec l’aide d’un expert technique, également financée à hauteur de 80 % par le Conseil régional », ajoute-t-il.

« L’objectif est d’accompagner 300 entreprises d’ici 2020. Une centaine d’entreprises est d’ores et déjà rentrée dans le dispositif et bénéficiera du soutien de l’ensemble de l’écosystème (pôles d’excellence et de compétitivité, acteurs économiques et financiers) pour mettre en œuvre les plans d’actions issus des diagnostics », précise Lionel Buissières. Pour Jean-Denis Collé, membre de la Direction Industrie, Recherche et Enseignement Supérieur du Conseil régional des Hauts-de-France, cette initiative est arrivée au bon moment. « Les marchés sont en train de bouger, les entreprises qui n’ont pas investi ces dernières années pour des raisons économiques se rendent comptent qu’elles doivent le faire pour rattraper leur retard ou avoir une avance technologique sur ses concurrents » souligne-t-il. Un programme bienvenu sur le versant picard où l’industrie représente 16 % du PIB, un chiffre supérieur à la moyenne nationale.

Afin de témoigner et de partager leur expérience, des entreprises déjà engagées dans une démarche « Industrie du futur » ont accepté d’ouvrir leurs portes à des PME encore hésitantes. Un des enjeux est de développer « une culture industrie du futur », par la création d’un club d’entreprises dédié à cette thématique.

Le programme Industrie du futur se décline au niveau européen avec l’implication de la Région Hauts-de-France dans le réseau Vanguard Initiative et dans le projet Factory 4.0 qui visent la transformation de l’appareil de production à travers le développement et la mise en réseau des démonstrateurs des territoires engagés.

Une collaboration active

« Aujourd’hui l’Industrie du futur résonne dans les têtes des chefs d’entreprise et il y a une volonté globale d’investir dans l’outil de fabrication », note Olivier Durteste avant d’ajouter : « La réussite de cette transition technologique sur nos territoires passera indéniablement par le faire ensemble, en mêlant les compétences organisationnelles, environnementales, sociétales et sur l’évolution des marchés. Il faut absolument aider nos PME à s’y préparer, puisqu’elle arrive, quoi que l’on en pense ».

Une vision partagée par Jean-Denis Collé qui pointe également toutes les actions communes mises en place sur les deux versants de la région Hauts-de-France : « Nous avons établi beaucoup plus que des passerelles entre nos territoires, nous travaillons de façon collaborative. Nous avons dans l’idée de nous appuyer sur les pôles d’excellence de chacun pour identifier les thèmes à résonnance nationale que l’on peut décliner de façon régionale mais également pour identifier les sujets propres à telle ou telle filière présente en Hauts de France », affirme-t-il.

>> Pour déposer un dossier d’accompagnement Industrie du futur, rendez-vous sur la plate-forme dédiée : http://jaiunprojetinnovant.com/project_calls/industrie-du-futur/

Pin It on Pinterest

Shares
X