La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, entrée en vigueur en juillet 2016, a vocation à dessiner la trajectoire énergétique française à l’horizon 2025. Parmi les mesures phares, on retrouve l’augmentation des énergies renouvelables, des mesures anti-gaspillage ou encore l’interdiction des sacs plastiques à usage unique. Autant de contraintes qui peuvent vite se transformer en opportunités.

« Déjà en 2012, date de création de l’Institut français des matériaux agro-sourcés (IFMAS), l’interdiction des sacs plastiques était dans l’air du temps. Nous avons donc décidé d’anticiper la règlementation en travaillant sur ce sujet, grâce notamment à l’impulsion donnée par des investissements d’industriels, qui sont très proches des marchés », explique François Ténégal, Directeur général d’IFMAS, qui travaille sur des matériaux biosourcés et biodégradables, qui pourraient conduire à des applications sur les sacs plastiques. Parmi ces investisseurs, on retrouve Roquette, fournisseur régional de solutions et de produits issus de la bioraffinerie. « L’opportunité ici est de proposer des brevets à des entreprises qui vont les exploiter sur le plan industriel, puisqu’il y a maintenant une pression règlementaire. Il y a de plus un véritable potentiel en terme de chiffre d’affaires », note François Ténégal.

Quand protection de l’environnement rime avec performance

Bien conscients des enjeux de demain, les industriels cherchent à améliorer les performances globales des matériaux, en plus de leur impact environnemental. Avec des partenaires comme l’École nationale supérieure des Mines de Douai, IFMAS développe par exemple des matériaux allégés et biodégradables pour l’industrie automobile. « Il y a de vraies opportunités pour la chimie du végétal. IFMAS présente une expertise appuyée dans le domaine des matériaux de hautes performances, qui va de l’élaboration en laboratoire jusqu’au prototype en passant par l’analyse de l’impact environnemental » souligne François Ténégal, dont la structure bénéficie d’une enveloppe de 30 millions d’euros jusqu’en 2019 dans le cadre des Investissements d’avenir.

A noter qu’IFMAS propose également, au travers de son offre de services, une large gamme de prestations de services à tous les industriels souhaitant externaliser certains de leurs besoins en R&D.

Contact : contact@ifmas.eu

Pin It on Pinterest

Shares
X