Aodyo Instruments lance une nouvelle version du Sylphyo

TPE, Villeneuve-D’Ascq

Créée en 2015, Aodyo Instruments lance une nouvelle version du Sylphyo, sa solution musicale originale. Instrument à vent électronique nouvelle génération, le Sylphyo vous permet de faire de la création artistique « à moindre bruit » grâce à l’utilisation d’un casque, et au tarif d’un « premier instrument d’étude de qualité ». En pleine phase de croissance et de gain de notoriété, l’agence Hauts-de-France Innovation Développement a rencontré le dirigeant de l’entreprise, Laurent Pouillard, qu’elle avait accompagné à ses débuts.

Joindre l’utile à l’agréable

Ingénieur électronique de formation, Laurent Pouillard travaille de nombreuses années dans le secteur privé. Passionné de musique, il décide de créer son entreprise pour répondre à un besoin qui lui tient à cœur : retrouver les véritables sensations et aspects souffle dans un instrument à vent tout en un. Il exploite dans ce projet l’ensemble des connaissances techniques et compétences managériales acquises lors de ses précédentes expériences.

Mes instruments de prédilection sont la clarinette et le synthétiseur. Or, ma frustration grandissait de ne pouvoir retrouver les possibilités d’expression et de contrôle du son d’un instrumet à vent en jouant sur le clavier d’un synthétiseur.

Au départ incubé chez Cré’Innov, incubateur d’entreprises innovantes de l’Université de Lille, Laurent Pouillard décide de lancer une campagne de crowdfunding pour tester son concept auprès de sa cible et produire sa pré-série.

La campagne de crownfunding m’a permis de répondre à un certain nombre de questions : d’où venaient les gens de la plateforme ? Quel était leur intérêt ? … Cela m’a permis d’étudier mon marché en profondeur, d’acquérir une clientèle fidèle qui suit chaque étape de mon aventure et de susciter l’intérêt de Woodbrass, le numéro 1 de la vente d’instruments de musique en France.

Suite à cette étape déterminante, le business s’accélère et se concrétise : le premier modèle sort en boutique et en ligne. Dès lors, le produit rencontre un franc succès avec près de 350 instruments vendus. Nombre de ventes auquel se sont ajoutés récemment 150 nouveaux exemplaires avec la sortie de la nouvelle version autonome en août dernier.

Laurent Pouillard se fait épauler par différents profils (docteurs, ingénieurs et musiciens) rencontrés dans les structures avec lesquelles il a déjà pu travailler (Université de Lille, INRIA, ruche d’entreprises de Villeneuve-D’Ascq…) et qui se révèleront être de solides associés.

En ayant été conseillés dès le départ, nous avons suivi le parcours de la gestion de projet innovant sereinement et avons pu éviter quelques pièges en cours de route.

Aujourd’hui hébergés au sein de la ruche d’entreprises de Villeneuve-D’Ascq, située comme une évidence avenue de l’Harmonie, l’équipe a la charge de la conception mais également l’assemblage de l’instrument qu’ils souhaitent garder en interne comme une marque de fabrique et un gage de qualité.

Un instrument unique

Loin des caractéristiques actuelles du Sylphyo, différentes solutions étaient disponibles sur le marché. Or, la plupart d’entre elles amenaient les joueurs à désapprendre leurs habitudes musicales ce qui n’était pas au goût de l’entrepreneur. Laurent Pouillard souhaitait, au contraire, faciliter la pratique musicale des utilisateurs en la rendant accessible aussi bien pour les débutants que les musiciens confirmés, quel que soit leur âge et l’endroit.

Technologie innovante et différenciante, le capteur embarqué permet de mesurer le souffle du musicien et d’adapter le son en conséquence. Plus encore, l’instrument révolutionne les solutions disponibles et décline les sonorités en fonction du mouvement du joueur.

L’instrument est doté de capteurs de mouvement pour augmenter les possibilités d’expression. Le mouvement sculpte le son. Tout a été pensé pour que le musicien se déplace librement : un boîtier est relié à un ampli, il n’y a pas de cordon raccordé directement à l’instrument.

Dans le cadre de son accompagnement par l’agence Hauts-de-France Innovation Développement, l’entrepreneur a pu bénéficier d’un diagnostic innovation financé par le Conseil régional des Hauts-de-France qui lui a permis de breveter son innovation technologique, déposer sa marque et son modèle.

À l’heure actuelle, l’entreprise profite de son image de marque française et essaie autant que possible de trouver des synergies avec des entreprises nationales et régionales.

Nous travaillons avec des sous-traitants locaux comme Plastisem et Prestocab parce que nous nous rendons compte du gain d’efficacité […].

L’ensemble complet – flûte et récepteur coûte un peu moins de 1.000€. Le produit est disponible par e-commerce et grâce à un réseau étendu de revendeurs (France, Grande-Bretagne, Allemagne,…).

Un produit français à la conquête de l’international

En perpétuelle évolution, l’instrument s’améliore au fil du temps et propose sans cesse à ses utilisateurs de nouvelles fonctionnalités. Forte d’une notoriété française et européenne acquise grâce à une présence sur divers salons français et européens, son réseau (LMI Awards, réseau Entreprendre Nord,…) et à son partenariat avec divers influenceurs musiciens, Aodyo Instruments souhaite aujourd’hui conquérir les États-Unis et le Canada.

Quelques musiciens phares jouent aujourd’hui du Sylphyo. Laurent Pouillard cite alors Pédro Eustache qui en joue lors des spectacles d’Hans Zimmer, compositeur de Pirates des Caraïbes. L’instrument a également été utilisé lors de la tournée Games of Thrones Live Expérience dans le monde entier, et lors de spectacles à l’AccorHotels Arena.

L’équipe réalise un travail de longue haleine pour recruter des ambassadeurs au sein de différents conservatoires français en surfant sur l’intérêt donné aux nouvelles pratiques musicales.

Les perspectives d’évolution

Beaucoup d’évolutions sont en cours d’étude comme l’ajout d’un synthétiseur ou encore des variations sonores plus exotiques.

Quant à l’équipe, à forte prédominance technique, elle devra petit à petit se renforcer et accueillir de nouveaux profils notamment en marketing-communication et en production.

Nous allons avoir des difficultés à recruter des profils qui correspondent à nos attentes et qui soient un tant soit peu musiciens. 

Si l’entreprise s’agrandit, il faudra également revoir l’aspect localisation. Ayant déjà repoussé les murs de la ruche à plusieurs reprises, ils devront envisager leur déménagement et pourquoi pas considérer la possibilité d’intégrer un hôtel d’entreprises.

De belles perspectives pour lesquelles l’entreprise pourra envisager un nouvel accompagnement par l’agence Hauts-de-France Innovation Développement comme la mise en place du dispositif ARDAN pour ses prochains recrutements ou encore de la mise en réseau dans le cadre d’EEN (Enterprise Europe Network).

L’équipe est animée par une idée principale : celle de pouvoir jouer une œuvre complète avec ses instruments, créés ou à venir, comme la Cantina de Star Wars ! 

© Photos by Aodyo Instruments

Pin It on Pinterest

Shares
X