Antoine MACRET succède à Jean-Marie PRUVOT et devient le nouveau directeur de l’agence régionale d’innovation et de développement, Hauts-de-France Innovation Développement.

Son parcours …

Ingénieur en mécanique, diplômé de l’UTC Compiègne, il a occupé des fonctions de responsables de projets industriels et de bureau d’étude dans plusieurs grands groupes internationaux (Bosch Braking Systems, Hutchinson, Faiveley Transport devenu Wabtec), avant de devenir le directeur industriel de la société Induxial, filiale de quatre entreprises d’usinage dans le domaine de l’aéronautique dans la région d’Albert-Méaulte (80).

Il est également vice-président du cluster aéronautique des Hauts de France, PHMA – ALTYTUD.

A 36 ans, il décide de rejoindre l’agence en tant que directeur, pour mettre son expertise au service du développement économique de la région.

« J’ai souhaité passer de l’autre côté du miroir »

Après plusieurs années dans la conduite de projets industriels, j’ai souhaité passer de l’autre côté du miroir. Quand l’annonce pour la direction de l’agence est parue, je me suis dit que c’était l’occasion de mettre à profit mon expérience « terrain » au service de l’accompagnement des entreprises.

« Mon objectif est d’avoir un vrai impact sur notre économie : pas seulement maintenir l’emploi, mais le développer »

Nous devons nous appuyer sur tous les acteurs de la recherche et de l’innovation en région et jouer un rôle fédérateur. J’ai travaillé dans d’autres régions en France et à l’international, mais je suis originaire des Hauts-de-France, j’ai à cœur de servir son développement !

Je souhaite que Hauts-de-France Innovation Développement propose une offre de service cohérente pour toutes les entreprises du territoire. Une cohérence, mais pas forcément une homogénéité. Nous devons tenir compte des spécificités, être au plus près des attentes des dirigeants, quelle que soit leur localisation.

Il y a des menaces sur certaines activités, l’internationalisation par exemple peut parfois être source d’inquiétude. Nous devons être capables d’expertiser correctement l’origine de ces menaces pour orienter le développement des entreprises concernées et les transformer en véritables opportunités.

Quand on est une PME, on n’a pas le temps d’aller chercher les compétences pointues notamment dans le monde académique. L’agence doit chercher ces interlocuteurs, avoir ce rôle de mise en réseau, et contribuer au développement de projets collaboratifs en lien avec les acteurs de l’écosystème, notamment les pôles de compétitivité.

C’est la compétitivité et la pérennité des entreprises régionales qui est en jeu. Si nous trouvons les solutions, c’est un axe pour maintenir l’activité sur le territoire au-delà des notions de coût et de rendement.

Enfin, il ne faut pas oublier que l’agence a pour vocation d’intervenir sur l’ensemble des maillons de la chaine : du public jeune en faveur de l’entrepreneuriat, qu’il soit classique (programme Starter pour la création et reprise d’entreprise) ou innovant (Parc d’Innovation), au développement des entreprises par l’innovation mais aussi l’international (programmes et réseaux européens). Diffuser l’esprit d’entreprendre aux plus jeunes, ouvrir à l’international, c’est très certainement le plus sûr moyen de développer l’économie régionale de demain.

Dans ce cadre, il est essentiel de souligner l’importance de la collaboration fructueuse avec la Région. Notre agence apporte, en effet, par ses compétences diversifiées, un déploiement opérationnel aux orientations stratégiques (SRESRI, SRDEII, S3…) du Conseil régional.

« J’aime faire avancer les projets, être leader au sens positif du terme »

Hauts-de-France Innovation Développement, ce sont d’abord des hommes et des femmes qui se mettent au service du développement économique de la région. C’est aussi ce qui m’a attiré… J’aime être leader au sens positif du terme, aller chercher et faire s’exprimer toutes les compétences utiles à un projet.

Je souhaite, dans ce cadre, développer la culture des objectifs et des résultats : on ne peut améliorer que ce que l’on sait mesurer…Mon rôle est de conduire l’effort collectif en mettant en place une stratégie clairement définie, et en maintenant une posture d’exemplarité, de rigueur dans la gestion de nos actions et de notre organisation.

En fait, je quitte le monde aéronautique, mais en conservant la même exigence en termes de résultats, d’impact et d’efficacité !

 

Pin It on Pinterest

Shares
X